retour

ANON – Hors-Série 

Performance   

 

Résidence

  • 24/10/2022 → 29/10/2022
 
  
  

Cette création est le fruit d’une conversation entre deux projets : « Journal », une revue orale et gestuelle initiée par le chorégraphe Matthieu Blond en 2017, et « Quire Whids » une recherche sur les formes poétiques et théâtrales médiévales menée par le chorégraphe Simon Asencio. Cette collaboration vise à développer une reconstruction chorégraphique de l’essai « Anon » de Virginia Woolf. Ce texte, jamais fini par l’autrice, est aujourd’hui éparpillé à travers plusieurs bibliothèques américaines et Européenne sous forme de note. Simon Asencio a collecté depuis plusieurs années ces fragments qu'il a traduit pour la première fois en français. Il a décidé de le « publier » par le biais du projet Journal. Cette publication se présentera sous la forme d’un solo interprété par Matthieu Blond qui à la manière d’un acteur de rue, d’un bonimenteur ou d’un troubadour viendra incarner les différente partie du texte : un chant qui célèbre la fin de l’hiver, la chorégraphie d’une estampie (danse médiévale), la déclamation d’un MacBeth ou la démarche d’un défilé Elizabethain...

propos

Nous allons utiliser ce temps de travail au Ring pour mettre en corps le texte Anon. Nous voulons aussi tester différents types de chapitrage du texte afin de pouvoir le présenter de manière plus ou moins long selon le contexte. Tout comme les numéros #01 et #02 de Journal, le projet pourra être présenté debout, en prenant l’espace, ou assis à une table dans un rapport de face à face avec le public. Sur cette résidence, nous allons nous focaliser sur la version debout qui sera présenté en début 2023.

bio(s)

SIMON ASENCIO
(il/lui) réalise des performances où les notions de ‘live’, de scène et d’audience sont mises à l’épreuve. Son travail se manifeste sous la forme de scénarii d’expositions, d’objets textuels, de formes performatives et de situations d’étude collective. Ses dernières performances, expositions et projets ont été présenté•e•s à Ujazdowski Castle for Contemporary Arts, Varsovie ; Oslo Internasjonale Teaterfestival, Oslo ; Immaterial – programme de performance de la foire d’art Material, Mexico City ; Les Urbaines, Lausanne ; Celje Center for Contemporary Arts, Slovénie ; Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles ; SAAL Biennaal | Kanuti Gildi Saal, Tallinn ; Jan Mot, Bruxelles ; Bureau des Réalités, Bruxelles… Il a enseigné à l’Institut Supérieur des Arts et Chorégraphies à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, la School for New Dance Development à Amsterdam, le post-diplôme a·pass / advanced performance and scenography studies à Bruxelles ou encore le DAI – Dutch Arts Institute à Arhem.
Il est artiste associé au Research Center d’apass / advanced performance and scenography studies à Bruxelles.

 

MATTHIEU BLOND
(il/lui) est performeur et architecte basé à Noisy-le-Sec. Après avoir travaillé pendant cinq ans pour plusieurs agences d’architecture à Paris dont LIST, Berger&Berger et Arch’Concept. Il explore depuis 2017 les liens entre performance et publication notamment avec le projet Journal. Journal est une revue qui se consulte seulement par l’activation d’une performance. Il conçoit en lien avec le projet Journal un catalogue d’exposition performé pour A Poem Should Be Read In Sequence, des Nécrologies, une Edition Spéciale pour la biennale d’architecture PARI et une série de Fanzine – As Blond As You Want. Il poursuit ce travail au sein du Dutch Art Institute entre 2017 et 2019.
Il participe à plusieurs expoisitions collectives dont Un Discret Bijou à la Nef de Pantin en 2019 et Comment faire disparaître le travail à GlassBox, Paris en 2020. Il est interprète pour Alain Michard, Guiomar Campos, Marion Vasseur Raluy, Clara Saito et Lisa Vereertbrugghen.

Distribution

Chorégraphie et traduction : Simon Asencio
Chorégraphie et interprétation : Matthieu Blond
Costume : Fredrik Floen

Productions : Centre Wallonie Bruxelles à Paris, Lecture Artiste à Paris et a-pass – advanced performance and scenography Studies à Bruxelles
Coproduction : Les Bazis à Sainte Croix Volvestre, RING scène périphérique à Toulouse, Le Delta à Namur et Performing Art Forum à Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt

retour