retour

BONUX + LA COPULE

Bonux + Cie des Limbes

Musique   

▙ Double concert

 

10.06.2022 → 10.06.2022

Spectacle

  • 10 juin : 20h00
 
  
  

Tarif : 12,00 € / 8,00 €

Double concert : En première partie le duo -electrofofolk- Bonux par Iris Lancéry et Bruno Capelle suivi du projet La Copule porté par Loïc Varanguien de Villepin et Matthieu Guillin.

BONUX

Le nouveau projet de ce duo mixe leurs expériences musicales multiples, chanson folk expérimentale, musique électroacoustique, poésie sonore et joyeuse dinguerie.

 

BIO
Bruno Capelle
Compositeur, artiste sonore, guitariste et pédagogue.Il développe depuis plus de vingt cinq ans un travail compositionnel dans le domaine de la musique électroacoustique. Parallèlement il aime s’impliquer dans des performances au sein de dispositifs et installations sonores qu’il réalise et développe une pratique électroacoustique live (synthétiseur analogique).Sa musique électroacoustique et ses performances sonores sont présentées régulièrement en France et à l’étranger. Il donne des conférences, travaille dans différentes structures d’organisation de concerts et de promotion de la musique, ainsi que dans divers projets pédagogiques.

 

Iris Lancery
Vocaliste, comédienne et artiste sonore, Iris Lancery «joue» de la voix sur des projets expérimentaux qui tissent les mots et la musique – bruitiste, improvisée, instrumentale, électronique –  en collaboration avec différents musiciens et compositeurs électroacoustiques ( Bruno Capelle, Thomas Hilbert, Mathias Delplanque…) Depuis quelques années elle réalise également des créations sonores pour le spectacle, la radio, des diffusions et du design sonore. Ses enregistrements de paysage sonore et les ‘bruits de paroles’ sont ses principaux matériaux de composition. Née à Paris, elle vit actuellement en Haute-Garonne.

LA COPULE

La Copule est un duo, une performance sonore et vocale. Un live électronique et une voix, pour un geste reliant certains archétypes primitifs aux écritures contemporaines.

 

« On serait bien en mal de ranger cette performance sonore dans la catégorie
« musique » ou « poésie sonore », tellement La Copule fait jouer les sons – tout comme son nom même fait jouer les sens – et échappe aux genres.
Des sons étranges, primitifs, sauvages, monstrueux parfois, érotiques aussi.
Sur le plateau : sampleur, synthétiseur, tambour, main de poupée, appeau à
cerf, canette de Pepsi, pour l’un – Matthieu Guillin – et micro et voix de contre ténor pour l’autre – Loïc Varanguien de Villepin ; voix qui se fait aussi borborygmes, brames, sifflements, hululements, craillements, crissements,
et autres barrissements…
Un plateau chargé aussi d’une présence scénique puissante et troublante qui donne corps à cette glossolalie d’un temps et d’un espace autre et qui fait résonner les propos du compositeur italien Fausto Romitelli :
« La musique doit être violente et énigmatique car elle ne peut refléter que la violence de l’aliénation massive et du processus de normalisation » »
Sarah Authesserre 16.01.2020, Intramuros

 

BIO

Matthieu Guillin

Après une double licence en arts plastiques et arts du spectacle à Strasbourg en 2010, il se penche d’abord sur un travail du corps performatif et fonde une compagnie transdisciplinaire avec Sarah Hachin.

Parallèlement il a suivi les cours de composition de Patrick Roudier (CRD Nîmes) puis de Bertrand Dubedout (CRR Toulouse).

Son parcours l’a amené à explorer différents aspects de la musique électroacoustique. En plus de la composition acousmatique, il s’intéresse au live électronique et à sa représentation scénique.

Ses oeuvres ont été jouées dans divers festivals :

– le FIMU à Belfort
– le festival Tintamarre à la cité de la musique à Marseille
– Futura à Crest
– Radical dB à Saragosse
– JSSA Music Festival à Nagoya – Digital Arts Center à Taipei

> Sa pièce Musique de paume est lauréate du concours Petite Forme en 2016 (coorganise par Tout Pour la Musique Contemporaine, SMIT & IMu –National Chiao Tung University et Nagoya City University). > Sa pièce Vaguer a été également lauréate au concours Banc d’Essai organise par le GRM en 2016.

En 2017 il travaille en binôme avec Marin Bonazzi en coproduction avec le collectif Éole, sur une approche critique des techniques du son, la question de l’écriture de celle-ci au plateau. Collabore régulièrement avec Pierre Jodlowski depuis 2017, il l’assiste à la technique et à la composition

Avec La Copule, ils décident ensemble d’explorer les possibilités du chant, de la voix et ses ersatz dans une écriture contemporaine entre musique et langage.

 

Loïc Varanguien de Villepin
Il se forme au Conservatoire National Supérieur de Bordeaux en Arts Lyrique et Dramatique entre 1996 et 2000.
Il poursuit sa formation de chanteur/comédien à l’occasion de stages avec Claudia Triozzi, Loïc Touzé…
Il crée avec Romain Jarry la compagnie des Limbes en 2001.
Il chante le répertoire classique comme contralto Stabat Mater de Vivaldi, Leçons de Ténèbres de Couperin ainsi que le répertoire baroque et contemporain : Purcell, Haendel, Bério, Ravel…
Depuis 2012, il s’oriente vers la performance vocale avec des compositeurs de musique électronique: 2 avec Benjamin Wünch, La copule avec Matthieu Guillin
Ses recherches le mène à travailler le bruitisme, la voix comme matière, en regard du son électronique.
Il est amené également à travailler l’imitation des chants d’oiseaux pour plusieurs metteurs en scène.
Ainsi se dessine un parcours vocal aux frontières de la poésie sonore, ou la voix devient vecteur d’affects, le lieu de réminiscences et trouve un terrain de jeu, non formaliste, ludique
et impudique comme l’enfance.

 

Distribution

Bonux :
Iris Lancery : voix, clavier, machines
Bruno Capelle : guitares, machines

 

La Copule :
Production : Cie des Limbes, Théâtre le vent des signes, Les Bazis (09), avec le soutien du studio Éole

retour