retour

DISCIPLINE IN DISORDER / SAN CLEMENTE

Danse    Musique   

▚NEUFNEUF FESTIVAL ▚BYPASS FESTIVAL

 

15.11.2022 → 15.11.2022

Spectacle

  • 15 novembre : 19h30
 
  
  

Durée : 1h30

Tarif : 15,00€ / 10,00€ / 6,00€

Dans le cadre du NeufNeuf festival de la Cie Samuel Mathieu et du festival ByPass du Studio Éole, cette soirée démarre avec une pièce de danse de Annabelle Chambon et Cédric Charron suivi d'une pièce musicale de Jodlowski.

DISCIPLINE IN DISORDER

On fait partie du problème ou de la solution, entre les deux il n’y a rien. D’Alice au pays des merveilles jusqu’à Ulrike Meinhof, je cherche avec ce travail à questionner les mécanismes de discipline et de conditionnement des femmes dans notre histoire proche.

Travail en cours de création

SAN CLEMENTE

Spectacle pour une chanteuse-comédienne (soprano), trois musiciennes (clarinette,

accordéon, claviers) et danseuse filmée.

Une île dans la baie de Venise, inaccessible : San Clemente. Hôpital psychiatrique réservé aux femmes avant de devenir hôtel de luxe, le bâtiment qui occupe la quasi-totalité de l’île constitue la principale source d’inspiration du dernier spectacle de Pierre Jodlowski. Composé pour une chanteuse-actrice, accordéon, claviers et clarinette, l’œuvre révèle unlieu multiple, palimpseste où se lisent l’isolement et la folie. Folie que sublime le livret, composé des textes du troisième recueil de la poétesse italienne Alda Merini, La Terra Santa, où l’enfer psychiatrique (la poétesse ayant elle-même subit l’internement) côtoie un élan farouche de vie et d’amour adressé à l’autre. Du parlé au chanté, en passant par un large panel d’états intermédiaires, la voix devient matière sonore propre à l’introspection. Scindée en deux espaces, la scène est le lieu de multiples projections : d’un côté, les silhouettes des musiciennes, de l’autre, des vidéos de la danseuse, absente, mise en scène dans Venise, puis dans les couloirs et les chambres de l’hôtel San Clemente.

Bio(s)

ANNABELLE CHAMBON & CÉDRIC CHARRON

Empreints de leur longue collaboration avec Jan Fabre, Annabelle Chambon et Cédric Charron ont développé un travail d’exploration physiologique hors norme. En approchant les points de résistance du corps et les connexions entre les paradigmes physiques, respiratoires, organiques, la performance revêt tout son sens de dépassement et de traversée.
Depuis 20 ans, ils travaillent ensemble et ont principalement collaboré avec Jan Fabre sur de nombreux projets comme As long as the world needs a warrior soul, Je suis Sang, Mount Olympus to glorify the cult of tragedy.
Ils font partie de ces rares performeurs à qui Fabre a dédié un solo, Preparatio Mortis
et Attends Attends Attends (pour mon père).
Ils sont à l’origine du Jan Fabre Teaching Group et du livre « From act to acting » (publication 2021), une ligne directrice pour l’apprenti performeur.
Annabelle s’est formée au CNSMD de Lyon et Cédric fut la troisième génération de P.A.R.T.S. à Bruxelles. Entre la Belgique et la France, ils ont commencé à co-signer leurs propres performances et recherches artistiques sous le Label Cedana à partir de 2002.

En 2015 ils s’associent avec Jean-Emmanuel Belot dans un désir commun de privilégier la spontanéité rock, la satyre, l’exploration de zones limites du corps.
Ensemble, ils créent I promise this is the last time, Tomorrowland, #projet Dorignac,
Sit on it un exercice pour exorciser la tyrannie qui est un projet participatif de création
dans l’urgence.

Leur démarche artistique s’élargie et le besoin de partage et de coopération stimule
de plus en plus leur recherche. En janvier 2020 ils sont commissaires, en collaboration avec Emilie Houdent, d’une exposition de performances, les Prototypes du vivant en partenariat avec l’école des Beaux-Arts de Bordeaux et le festival Trente/Trente.

Ils ont également collaboré que ce soit l’un ou l’autre, avec Coraline Lamaison, Pierre Jodlowski, Renaud Cojo, Kris Verdonck, Thierry de mey, Manuela Rastaldi, Michèle Anne de Mey, Joanne Leigthon, Christiane Blaise, Dominique Boivin, Fatou Traoré, Boris Charmatz,…

 

PIERRE JODLOWSKI
développe son travail en France et à l’étranger dans le champ des musiques d’aujourd’hui. Sa musique, souvent marquée par une importante densité, se situe au croisement du son acoustique et du son électrique et se caractérise par son ancrage dramaturgique et politique. Son activité le conduit à se produire dans la plupart des lieux dédiés à la musique contemporaine mais aussi dans des circuits parallèles : danse, théâtre, arts plastiques, musiques électroniques. Il est également fondateur et directeur artistique associé du studio éOle – en résidence à Odyssud Blagnac depuis 1998 – et du festival Novelum à Toulouse et sa région (de 1998 à 2014).
Son travail se déploie aujourd’hui dans de nombreux domaines, et, en périphérie de son univers musical, il travaille l’image, la programmation interactive pour des installations, la mise en scène et cherche avant tout à questionner les rapports dynamiques des espaces scéniques. Il revendique aujourd’hui la pratique d’une musique “active” : dans sa dimension physique [gestes, énergies, espaces] comme psychologique [évocation, mémoire, dimension cinématographique]. En parallèle à son travail de composition, il se produit également pour des performances, en solo ou en formation avec d’autres artistes.
Dans ses projets, il a collaboré notamment avec les ensembles Intercontemporain, Ictus – Belgique, KNM – Berlin, le chœur de chambre les éléments, l’ensemble MusikFabrik, l’Ensemble Orchestral Contemporain, le nouvel Ensemble Moderne de Montréal, Ars Nova en Suède, Proxima Centauri, l’ensemble Court-Circuit, le Berg Orchestra de Prague, L’ensemble Soundinitiative, l’ensemble LUX:NM et de nombreux solistes de la scène musicale internationale… Il mène par ailleurs des collaborations privilégiées avec des musiciens comme Jean Geoffroy – percussion, Cédric jullion – flûte, Wilhem Latchoumia – piano, Philippe Spiesser – percussion, pour des projets d’écriture et de recherche autour de nouvelles lutheries. Son travail sur l’image l’amène à développer des collaborations avec des artistes plasticiens, en particulier David Coste avec qui il a développé plusieurs projets. Il travaille également l’écriture de l’espace scénique dans des œuvres à la croisée du théâtre, des installations, concerts scénographiés ou oratorio.
Il a reçu des commandes de l’IRCAM, de L’Ensemble Intercontemporain, du Ministère de la Culture, du CIRM, du GRM, du festival de Donaueschingen, de la Cinémathèque de Toulouse, de Radio France, du Concours de Piano d’Orléans, du festival Aujourd’hui Musiques, du GMEM, du GRAME, de la fondation SIEMENS, du Théâtre National du Capitole de Toulouse, du projet européen INTEGRA, du studio EMS – Stockholm, de la fondation Royaumont, du Cabaret contemporain, de la Biennale de Venise, du Ministère de la Culture Polonais, des Percussions de Strasbourg, du Concours International de Genève…
Lauréat de plusieurs concours internationaux, il a obtenu les Prix Claude Arrieu (2002) et Hervé Dugardin (2012) attribués par la SACEM ; il a été accueilli en résidence à l’Académie des Arts de Berlin en 2003 et 2004. De 2009 à 2011, il est compositeur en résidence associé à la scène conventionnée Odyssud – Blagnac [dispositif initié et soutenu par la SACEM et le Ministère de la Culture]. Il a reçu en 2013 un Prix de l’Academie Charles Cros pour son disque « Jour 54 » paru aux éditions Radio France. En 2015, il est lauréat du Grand Prix Lycéen des Compositeurs avec son œuvre « Time & Money ». De 2017 à 2019 il est artiste en résidence au Lux – Scène Nationale de Valence. À partir de 2019, il devient Directeur Artistique du festival Musica Electronica Nova, produit par la Philharmonie de Wroclaw en Pologne.
Ses œuvres et performances sont diffusées dans les principaux lieux dédiés aux arts sonores contemporains en France, en Europe au Canada, en Chine, en Corée au Japon et à Taïwan ainsi qu’aux Etats-Unis.
Ses œuvres sont en partie publiées aux Éditions Jobert et font l’objet de parutions discographiques et vidéographiques sur les labels éole Records, Radio France, Kaïros, Les Percussions de Strasbourg. Il vit actuellement entre la France et la Pologne.

 

Distribution

◊DISCIPLINE IN DISORDER
En partenariat avec le NEUFNEUF FESTIVAL [Cie Samuel Mathieu]


De Annabelle Chambon et Cédric Charron avec A. Chambon

◊SAN CLEMENTE
Soirée commune au Forum ByPass et au NeufNeuf Festival [Cie Samuel Matthieu]

Conception, composition : Pierre Jodlowski
Scénographie : Claire Saint-Blancat
Soprano : Clara Meloni
Clarinette : Megumi Tabuchi
Accordéon : Silke Lange
Claviers : Malgorzata Walentynowicz
Chorégraphie et danse (filmée) : Annabelle Chambon Electronique en direct : Pierre Jodlowski

Production déléguée : éOle – studio de création musicale – Coproduction : LUX, Scène Nationale de Valence

retour