retour

EVERYTHING IS TEMPORARY

Collectif A/R

Danse    Musique   

 

26.01.2023 → 26.01.2023

Spectacle

  • 26 janvier : 20h30
 

→ reservation@ringsceneperipherique.com

  

Durée : 55mn

Tarif : 12,00 € / 8,00 €

Conçu comme une traversée nocturne collective où danse et musique live se répondent, everything is temporary offre aux spectateurs une énergie débordante à la croisée du spectacle et du concert. Une aventure dans la culture afro-américaine des années 70 à aujourd'hui, entre spoken word et hip-hop. Les mots se confrontent aux corps dansants, à une danse rythmique ciselée et percutante. Une plongée progressive dans l’intime qui vient perturber le présent et nourrir cet aphorisme, everything is temporary.

propos

L’énergie du concert live comme point de départ. Sur scène : un groupe, un chanteur, de la musique, une atmosphère électrique.
Puis vient la danse, qui s’entremêle au chanteur, au batteur, à la musique, pour offrir des moments de suspension, des focus et inviter le public à changer de point de vue. Une plongée progressive dans l’intime de ces quatre individus, par des souvenirs, des confessions, un rapport au passé qui vient perturber le présent et nourrir cet aphorisme, everything is temporary.
La partition musicale originale oscille entre spoken word et hip-hop d’inspiration US. Elle interroge la place de la voix et son rapport physique direct avec une sélection de textes puisée dans la culture afro-américaine du début des années 70 et d’autres signés Emcee Agora. Les mots se confrontent alors aux corps dansants, à une danse rythmique ciselée et percutante. Conçu comme une traversée nocturne collective où danse et musique live se répondent, everything is temporary offre aux spectateurs une énergie débordante et jubilatoire à la croisée du spectacle et du concert.

présentation compagnie

Créé en 2012 par Paul Changarnier, Thomas Demay et Julia Moncla, le Collectif A/R imagine des spectacles et des performances remettant en jeu des espaces multiples. Au plateau, dans l’espace public ou in situ, le désir d’associer la musique live et la danse contemporaine est au cœur de leur processus de création.​​ Le choix de l’espace est le point de départ essentiel pour écrire, composer, chorégraphier; une véritable matière pour faire acte de création.
Tour à tour, Paul, Thomas et Julia conçoivent et mettent en oeuvre des projets qui rassemblent des collaborateurs artistiques et techniques.
Ils recherchent une écoute commune afin de créer de nouvelles relations et vibrations entre les corps.
Leurs créations sont diffusées en France – Les Subsistances, Chalon dans la rue IN, Théâtre de Vanves, Les Tombées de la nuit, Fest’arts, Théâtre d’Aurillac…, et à l’étranger – Norvège, Suisse, Espagne, Burkina Faso… Parallèlement des interventions sont réalisées sous forme d’ateliers en relation concrète avec leurs créations – Département du Cantal, CCNR direction Yuval Pick, Université de Dijon, CNSMD de Lyon, PREAC – Maison de la Danse.

Bio(s)

PAUL CHANGARNIER
est originaire de Normandie. Élève des conservatoires de Saint Valéry en Caux puis Rouen, c’est au CNSMD de Lyon, entre 2009 et 2014, qu’il poursuit sa formation à la percussion. Il est lauréat du Concours International de Percussion de Cannes en 2010 et de la fondation Yamaha Music Europe en 2013.
Membre fondateur de l’Ensemble TaCTuS avec qui il crée VISAGES, Dédale(s), Les Varations Golderg, Timber, et dernièrement RESET qu’il coécrit avec Quentin Dubois.
Il est également musicien du Trio SR9 depuis 2010, aux côtés de Nicolas Cousin et Alexandre Esperet. En 2012, le Trio SR9 est lauréat du Concours International de Percussion du Luxembourg, et obtient le Premier Prix, le Prix du Public et le Prix d’interprétation. Le Trio SR9 crée ensuite les spectacles Machine(s), Corporels et Jukebox (2019) et enregistre deux albums sur le label Naïve : Bach au marimba et Alors, on danse ? Pour les prochains projets, il collabore entre autres avec Kyrie Kristmanson, Sandra Nkaké, Blick Bassy, Astrig Siranossian…
En 2010, Paul Changarnier découvre la danse contemporaine, un langage nouveau, inspirant. S’ensuivent des collaborations avec les chorégraphes Sandrine Maisonneuve (2011), Yuval Pick (No play hero, 2012) et Maud Le Pladec (Democracy, 2013). Il co-fonde le Collectif A/R en 2012, avec les danseurs Thomas Demay et Julia Moncla avec qui il crée les spectacles États des Lieux (2012), L’homme de la rue (2018) et PLACEMENT LIBRE (2020).
En 2017, il dirige avec le collectif A/R sa première recherche chorégraphique, h o m e. Paul Changarnier est membre fondateur de Dog Food, un laboratoire d’expérimentations sonores, en duo avec le vibraphoniste David Fourdrinoy ou en solo pour ses propres réalisations.
En 2019, il compose la musique et assure la direction musicale de Encore la vie (2019), pièce pour 4 jongleurs et 4 musiciens avec le Collectif Petit Travers et l’Ensemble Tactus.
Il parcourt ainsi la France, l’Europe et les quatre coins du monde (USA, Japon, Australie…) entre concerts, spectacles et master classes.

 

JOSEPH BAUDET (aka Emcee Agora)
est musicien multi-instrumentiste et chanteur. Emcee Agora a avant tout été bercé par le hip hop des année 80-90.
Basé à Evreux, en Normandie, il évolue actuellement dans différentes formations : Green Street / Hip Hop, Brook Line / Electro, GAUMAR / Soul, Cimer Orkestra / Hip Hop – Jazz Balkan et Beluga / Hip Hop Jazz et avec le Emcee Agora & the Monfs connection. Il sort son premier album, Peace, en décembre 2020.

 

THOMAS DEMAY
Né en 1987, se forme à EPSE danse à Montpellier, puis de 2008 à 2012 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en danse contemporaine. Il y a abordé le répertoire de Pina Baush, Trisha Brown et Claude Brumachon.

En 2011, il danse Concursus pour la Compagnie ANDO de Davy Brun. En 2012 Thomas a cofondé le Collectif A/R avec Julia Moncla et Paul Changarnier. Par la suite il intègre la Compagnie Samuel Mathieu pour les créations : Les Identités Remarquables (2012), Humano Project (2013) et R (2014). Et Il fait une reprise de rôle pour Vertiges de Yan Raballand – Compagnie Contrepoint.
En 2013, il rejoint la compagnie de rue Ex Nihilo pour une reprise de Trajets de ville et une création Le nom du lieu. Il travaille également pour le chorégraphe belge David Hernandez pour la création 2015 Hullabaloo.

De 2016 à 2019, il collabore sur les projets Au delà de l’absence et Aux portes de l’oubli avec la Compagnie Kerman – Sébastien Ly et sur la création Subliminal de Thomas Guerry – Compagnie Arcosm. Actuellement il travaille avec Amala Dianor sur le trio Quelque part au milieu de l’infini et la pièce de groupe The falling Stardust. Et il fait partie de l’équipe de la prochaine création Cabane de Lionel Bègue.

 

JULIA MONCLA
Née en 1990 à Bordeaux, s’est formée à la danse contemporaine au CNSMD de Lyon entre 2008 et 2012.

En 2012, avec Thomas Demay et Paul Changarnier, Julia a cofondé le collectif A/R en concevant la performance in situ Etats des Lieux. Depuis ils continuent de questionner et d’écrire pour l’espace scénique ou dans l’espace public: h o m e (2017), L’homme de la rue (2018), Les îlots (2019), PLACEMENT LIBRE (2021) et everything is temporary (2021). Leur projets se développent et voyagent en France, en Europe (Norvège, Espagne, Allemagne, Angleterre, Italie..) et à l’étranger (Suisse, Burkina Faso, Russie..).

En parallèle, Julia est danseuse interprète pour d’autres compagnies: Cie Willi Dorner – Bodies in urban spaces (2012), Cie Samuel Mathieu – R (2014), Magnétique (2015) et Guerre (2017), Cie ALS Cécile Laloy – Clank’s (2015), Cie Arrangement Provisoire Jordi Gali – Orbes (2017), Babel (2019) et Anima (2022).

Elle rejoint les Femmes de Crobatie en étant leur regard extérieur pour leur premier One Shot (2020) aux Subsistances. »

 

 

Distribution

Conception et Mise en Mouvement : Paul Changarnier
Interprètes et Collaborateurs : Julia Moncla, Thomas Demay, Joseph Baudet (aka Emcee Agora) et Paul Changarnier
Musique : Dog Food
Création Lumières : Magali Larché et Alix Veillon
Régie générale : Julien Poupon
Régie lumières : Alix Veillon en alternance avec Julien Poupon
Régie Son : Rémi Bourcereau
Scénographie : François Gauthier-Lafaye
Costumes : Elisabeth Cerqueira
Regards Extérieurs : Madoka Kobayashi
Administration de production : Julie Duchènes
Production & Diffusion : Marie Doré

 

Production : Collectif A/R
Coproduction : Théâtre d’Aurillac – scène conventionnée ; CCN de Rillieux-la-Pape Dir. Yuval Pick ; L’Esplanade du lac, Divonne-les-bains
Soutien à la production : CCN de Caen en Normandie – Dir. Alban Richard
Soutiens : DRAC Auvergne – Rhône-Alpes ; Ville de Lyon ; Région Auvergne – Rhône-Alpes ; Spedidam
Accueils en résidence : Théâtre d’Aurillac – scène conventionnée ; Théâtre de Vanves – scène conventionnée ; CCN de Rillieux-la-Pape – Dir. Yuval Pick ; CCN de Caen en Normandie – Dir. Alban Richard ; L ’Essieu du Batut, Murols ; L’Esplanade du lac, Divonnes-les-Bains ; Les Subs, Lyon ; Pôle en Scènes – Pôle Pik, Bron ; Le Rayon Vert – scène conventionnée, Saint Valéry en Caux ; Les Aires – Théâtre de Die et du Diois, scène conventionnée.

 

Le Collectif A/R est une compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture / DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes au titre de l’Aide aux équipes artistiques et par la Ville de Lyon au titre de l’Aide au fonctionnement.
La création a bénéficié du dispositif Résidence chorégraphique territoriale 2018-2020, imaginée par la Direction de l’action culturelle du Conseil départemental du Cantal, co-réalisée avec le Théâtre de la Ville d’Aurillac – scène conventionnée et La Manufacture – Vendetta Mathea – incubateur chorégraphique, avec le soutien de la DRAC Auvergne Rhône-Alpes. « 

©Vikram Gounassegarin ©Georges-Hauchard-Heutte
retour