retour

OFELIAS MACHETE

Cie Zart

Performance    Théâtre   

 

Résidence

  • 23/05/2022 → 31/05/2022
 
  
  

Ofelias Machete est un projet de co-création et d’écriture performative en contextes, entre Zart compagnie et Encuentro Escenas en Contextos conçue dans une rencontre de trajectoires croisées. D’une part, Julie Pichavant de Zartcie a participé au projet Escena portátil, qui consistait à mettre en relation l’artiste avec les territoires de Laguna Verde, Olmué, San Felipe et Valparaíso au Chili afin de mettre en lumière à travers une investigation et un atelier de théâtre, les problématiques spécifiques liées à l’eau. D’autre part, Alejandra Sáez de Encuentro Escenas en Contextos a été invité à participer à l’oeuvre scénique et performative Ofelia – “Ko au te awa. Ko te awa ko au”. Cette première investigation a reçu le soutien de l’Institut Français et de la Région Occitanie en 2020-2021. Proposition qui met en évidence les voix des femmes dans la défense du territoire, recherche dirigée par Julie Pichavant qui enquête depuis plusieurs années sur l’extractivisme et la privatisation de l’eau notamment en Colombie. La collaboration est devenue une : co-création Ofelias Machete lors des résidences au Chili, en France en région Occitanie, en Belgique et en Italie en 2021.

Propos

Les artistes ont développé un travail d’écriture sur l’iconographie de Ofelia en tant que voix de la nature, alliant chroniques intimes et de l’Anthropocène. La création propose une réécriture originale du mythe, mêlant de nouvelles formes de récits qui expérimentent les perspectives : une proposition inspirée du documentaire dans une réécriture de la réalité.
Après un accueil au Parque cultural de Valparaiso au Chili, le travail est accueilli en résidence dans la Région Occitanie au Ring Scène Périphérique à Toulouse, à la Fabrick à Millau,aux Bazis -Arts Vivants en Couserans et dans le Lot en collaboration avec le CAUVALDOR (Causses et Vallée de la Dordogne).

 

Julie Pichavant et Alejandra Sáez se sont rencontrées au VII Festival Teatro para el Fin del Mundo à Tampico au Mexique en décembre 2019. Le Festival sous la direction de Ángel Hernández (auteur- metteur en scène) rassemble des artistes et des compagnies qui développent une ligne d’investigation orientée vers la réflexion et l’exposition de la pensée critique sur la théâtralité dans certains espaces caractérisés par la violence et l’abandon. Dans le cadre du Festival, la compagnie ZART a présenté deux oeuvres de son répertoire : Boca de Cenizas et Los Peces no hachent preguntas. Alejandra Sáez présenté un laboratoire de recherche : Habitar. A l’issue de ces rencontres Julie Pichavant et Alejandra Sáez ont décidé de mener ensemble une co-collaboration dans le cadre d’un accueil en résidence et d’une programmation au Festival   Encuentro Escenas en Contextos à Valparaiso-Chili.

BIO(S)

JULIE PICHAVANT (France)

Performeuse, dramaturge, metteuse en scène, enseignante, investigatrice théâtrale – réalisatrice.
À partir du théâtre et des Arts visuels, elle mène plusieurs projets artistiques au sein de la compagnie ZART. Chaque création naît d’une investigation : un laboratoire de recherche et d’exploration mutuelle. Ses travaux utilisent des stratégies d’immersion, d’expérimentation et de co-création. La thématique de l’extractivisme et de l’exploitation des corps et des territoires est au centre de ses recherches. Elle travaille en France, en Europe et en Amérique latine (Colombie, Mexique, Chili). Elle enseigne en pratique théâtrale et arts visuels dans le cadre de la Licence en Arts du spectacle à l’Université de Toulouse Jean Jaurès.

 

ALEJANDRA SÁEZ (Chili)

Actrice, enseignante, chercheuse, metteuse en scène.
Créatrice dans divers milieux culturels, pédagogiques et artistiques, diplômé à l’Université des Arts et des Sciences Sociales de Santiago du Chili (2009-2012), elle a été formé au Teatro de Sentidos de Barcelone et au Labpermen à Turin, en Italie. MA en culture et littérature latino-américaine. Actuellement titulaire d’une bourse d’études de ANID pour l’exécution d’un doctorat en littérature au PucV. Elle travaille à la gestion et à la création d’œuvres artistiques et projets culturels à Valparaíso avec une approche territoriale. Elle enseigne au niveau universitaire.

Distribution

Soutiens : Institut Français, Région Occitanie,Parque Cultural Valparaiso, Galpon Container, EspacioOculto – Laguna Verde, Corporacion Ciem Aconcagua, Sala El Descuadre – Olmué, La Fabrick Millau, Communauté de Communes CAUVALDOR (Causses et Vallée de la Dordogne), Ring Scène Périphérique Toulouse, Les Bazis Arts Vivants en Couserans.

©Francesca Bono ©Michelle-Marie Letelier
retour