retour

VIDEO CLUB -unloaded-

NANA MOVEMENT

  • Angelica Ardiot
  • Naomi Charlot

Danse   

 

Résidence

  • 02/08/2021 → 14/08/2021
 
  
  

Nous allons transmettre la pièce VIDEO CLUB à deux garçons. Il y aura deux distributions disponibles. Une première volonté d’expérimenter le fait d’être à l’extérieur de la pièce, en tant que chorégraphes. Une deuxième volonté d’expérimenter la notion de transmission. Comment vont-ils se réapproprier la pièce, nous avons le désir que l’individu soit au coeur de la pièce. Nous avons choisi de travailler avec deux interprètes qui apporteront un nouveau regard, une nouvelle physicalité de par leur parcours, leur personnalité et leur qualité de danseur interprète. Et une dernière volonté de jouer avec l’espace et le temps d’une performance. Réinventer le temps de la performance. Pouvoir jouer la pièce en même temps dans un endroit différent ou dans un même lieu dans un espace différent. Réinventer la distribution, deux interprètes féminins et deux interprètes masculins. Réinventer le duo et la notion du binôme.

Propos

VIDEO CLUB est une performance chorégraphique née à la suite de vidéos artistiques mêlant recherche cinétique et esthétique. Nous interpelons le public d’une autre façon. Nous voulons à travers cette pièce questionner le rapport entre les deux interprètes mais aussi la relation qui se crée entre elles et le public. La chorégraphie, les choix musicaux, la scénographie, et le style vestimentaire ont une place importante dans notre processus de création. Ces 4 points de départ invitent le public à découvrir un univers que nous avons entièrement construit et à y entrer pleinement. La synchronisation chorégraphique contrainte, jeu ou défi pour les interprètes peut être à la fois entraînante et hypnotisante pour le spectateur. Elle nous amène à un lâcher-prise où l’individualité ressort. De plus, nous avons pris le parti d’utiliser un univers musical électronique (techno-frapcore) pour appuyer cette partition où petit à petit des images de «clubbing» apparaissent, amenant les corps dans un état d’épuisement. Où chacune doit trouver un nouveau souffle. «À quoi se raccrocher quand l’état d’épuisement fait surface ?»
Le spectateur se retrouve face à cet amas d’énergie, face à cette boîte bleue et peut-être face à lui-même…

BIO(S)

NAOMI CHARLOT – Chorégraphe
Naomi Charlot découvre dès son plus jeune âge un attrait pour l’art, elle prend alors des cours de musique et de danse, mais c’est vers la danse qu’elle décide de se diriger plus sérieusement. En 2010, elle débute sa formation professionnelle au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Angers, puis au Centre Chorégraphique James Carlès à Toulouse d’où elle sort diplômée de la formation du « Danseur Interprète ». Cette même année, elle fait la rencontre de la chorégraphe Maryne Bernard avec laquelle elle travaille pour différents projets artistiques. En 2016, elle intègre le Ballet Junior de Genève sous la direction de Sean Wood et Patrice Delay. Au sein de la compagnie, elle danse des pièces de chorégraphe de renommée international tels que, Jan Martens, Emmanuel Gat, Barak Marshall, Cindy Van Acker, Hofesh Shechter, Roy Assaf, Sharon Eyal ou encore Olivier Dubois.
En 2019, elle participe en tant que danseuse interprète à différents projets de clips vidéos pour des groupes de musique. Cette même année, elle intègre la Compagnie Voix basée à Chalon-sur-Saône en tant que danseuse interprète et en plus de son travail en compagnie elle co-créer la pièce VIDEO CLUB avec Angelica Ardiot.

 

ANGELICA ARDIOT – Chorégraphe
Née en 1994. En 2012, elle entre au Centre Chorégraphique James Carlès à Toulouse d’où elle sort diplômée de la formation du « Danseur Interprète » en 2016. Par la suite, elle intègre la compagnie m.0 de Maryne Bernard pour la pièce « Stimule » et le « Focus #1: In media res ». En Juin 2016, elle participe en tant que danseuse à l’élaboration d’un projet pour jeune public autour d’Oskar Schlemmer intitulé « Grand Schlem » dirigé par Samuel Mathieu et James Carlès à Toulouse et en tournée en Occitanie. Elle intègre en parallèle «La Cellule Chorégraphique» du Centre Chorégraphique James Carlès où elle travaille avec des chorégraphes comme Olivier Dubois, la Cie Hofesh Shechter et compose un solo autour de la vanité de l’existence intitulé «Un clignement d’oeil», accompagné par le metteur en scène Christophe Bergon et diffusé lors du Festival «NeufNeuf». En 2019, elle est danseuse performeuse auprès du collectif «Doum Record» avec lequel elle participe à des performances in situ en clubs, festivals, musées mais aussi à des clips vidéos et autres. Dernièrement elle crée NANA MOVEMENT avec Naomi Charlot, un projet d’exploration artistique sous forme de vidéos, photos, mouvement. Une première pièce chorégraphique naît : « VIDEO CLUB ». Elle explore également de nouveaux horizons auprès d’une association d’événementielle toulousaine PRIMARY en s’occupant de la communication et en prenant part à la vie associative. Depuis septembre 2020, elle est en charge de la communication du RING – Scène Périphérique.

 

PHILIPPE RENARD – Danseur interprète

Il est né à Toulouse en 1996, découvre la danse hip hop et le breakdance au sein de l’association Amalgam, en banlieue toulousaine. Après un court passage au Centre Chorégraphique James Carlès, il intègre l’Académie Internationale de la Danse à Paris en 2015. Pendant un an et demi, il y étudie la danse contemporaine, classique,moderne et hip hop. Il poursuit ensuite sa formation en danse contemporaine au Ballet Junior de Genève. Pendant trois ans, il dansera des pièces de nombreux chorégraphes ( Cindy Van Acker, Jan Martens, Maguy Marin, etc.). En 2019, il intègre la compagnie Greffe de Cindy Van Acker, participant ainsi à sa nouvelle création «Without References». Il y performe également le soli « Hello Sound ». Dans le même temps, il participe au projet «Canon and on and on…» de Mark Lorimer.

 

THOMAS QUEYRENS – Danseur Interprète

Il commence la danse à Pessac (33) en 2012, au Vstudio de Valérie Simonnet, parallèlement à ses études en éducation et motricité à l’Université de Bordeaux STAPS. Après avoir obtenu son diplôme du professorat de l’éducation physique sportive et artistique (CAPEPS), et enseigné une année en lycée, il intègre le Ballet Junior de Genève pendant 2 ans (2016-2018). Durant ces 2 années il a travaillé avec des chorégraphes tels que Emmanuel Gat, Jan Martens, Olivier Dubois, Barak Marshall, et sur des pièces de Hofesh Shechter, Sharon Eyal, Alexander Ekman, Wayne McGregor, Roy Assaf. Il danse pour la Cie Christine Hassid Project depuis décembre 2018. Il travaille également avec Fabio Crestale à Paris en 2019 pour la pièce « De Homine », avec Alexandre Lesouëf à Avignon et Simonne Rizzo à Toulon en 2020. Il monte un projet chorégraphique en Suisse en collaboration avec le groupe de musique « Coldbath », puis un projet solo « EXODE » avec une musicienne en live. Il enseigne la danse contemporaine à l’école de danse de Genève ainsi qu’au Studio des bains et à Dance area pour la saison 2018/2019. Installé en région bordelaise, il intervient au Vstudio, à l’Université STAPS, à la Formation professionnelle Révolution et dans les lycées.

Distribution

Chorégraphes : Angelica Ardiot et Naomi Charlot
Danseurs interprètes : Phillipe Renard et Thomas Queyrens
Conception de la scénographie : Angelica Ardiot et Naomi Charlot
Réalisation de l’architecture : Claire Péré
Création lumière : Cloé Freneix

 

Production déléguée : RING – Scène Périphérique
Coproduction : La Plateforme/Cie Samuel Mathieu
Aide à la création du Conseil départemental de la Haute-Garonne
Avec le soutien de La Boîte à Pandore

retour